Ce mercredi 3 janvier 2018, la tempête Eleanor est passée sur la France et a provoqué de nombreux dommages sur les installations ferroviaires. Une situation que n’a pas su gérer la SNCF, encore une fois !

Récit d’une journée noire pour les usagers du train 3330

Alors que la tempête bat son plein, la SNCF décide de faire partir le train 3330 de Caen en direction de Paris. Le vent est tellement fort que l’on a l’impression d’être dans un bateau tellement les voitures tanguent.

Les conditions climatiques étaient si désastreuses qu’un arbre a fini par tomber sur les lignes électriques au niveau de la ville de Saint Paul.

Le train 3330 se retrouve ainsi bloqué à Bernay. Les usagers n’ont alors quasiment aucune information quant à leur situation.

Rien n’est mis en place pour assister les usagers. Aucun accueil en gare de Bernay, pas une boisson chaude.

Comble de malchance, alors que les réparations de la ligne électrique viennent d’être terminées, un autre arbre tombe sur les installations.

Pendant ce temps, les usagers sont toujours totalement délaissés par la SNCF. Toujours aucune nouvelle de reprise du trafic ou de moyens de transport de substitution.

La lumière au bout du tunnel…

Plus de 4h après leur départ de Caen, la SNCF commence à annoncer que des bus de substitution vont être mis en place vers Paris et Caen. Mais quand ? Toujours aucune idée.

Egalement, un salle chauffée devrait être ouverte, mais toujours aucune idée du délai !

Presque 4h30 se sont écoulées après le départ de Caen et enfin les usagers sont conduits dans une salle ouverte par la mairie de Bernay. Les usagers peuvent enfin avoir des boissons chaudes.

A 10h30, le bus pour Paris vient enfin d’arriver mais toujours pas de nouvelles pour le retour sur Caen.

A 11h, le bus pour Caen via Lisieux va enfin pouvoir partir

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les usagers ne sont toujours pas arrivés chez eux.

Une gestion de crise inexistante

La SNCF nous a encore montré son talent dans l’absence de gestion de crise. Un mépris total des usagers !

La SNCF n’apprend pas de ses erreurs !

Lors de la tempête Egone de Janvier 2017, la SNCF avait déjà fait partir des trains en pleine tempête provoquant le blocage de plusieurs trains et obligeant les usagers à passer la nuit dans le train.

Manifestement, aucun retour d”expérience n’a été pris en compte puisque la SNCF fait toujours les mêmes erreurs !

Pour terminer, l’application SNCF annonce quand même que le train 3300 est arrivé à 10h31 à Paris-Saint-Lazare… Nous aimerions bien savoir par où il est passé. Encore des mensonges !