Hier, le jeudi 04/10/2017, les membres du bureau de l’UDUPC et quelques adhérents ont eu l’occasion de visiter la cellule de gestion de crise de Paris Saint Lazare dans le cadre des réunions SNCG “Regards Croisés”.

Nous avons été accueillis par Eric Succab, Directeur délégué Intercités Normandie, Gaêl Barbier, Directeur adjoint TER Normandie et Jean-Luc Galdeano, Directeur régional opérationnel.

Cette visite nous a permis de comprendre comment la SNCF gérer les incidents sur son réseau.

La cellule de crise de PSL peut être activée à tout moment 7j/7, 24h/24 et a donc pour objectif d’assurer la continuité du service.

Lors d’une crise, 4 étapes doivent être mises en place et son régulièrement mise à jour :

  1. Réparation de l’incident
  2. Mise à jour du plan de transport
  3. Définition de l’information voyageurs et de la prise en charge des clients
  4. Définition de la communication externe

Cette visite nous a permis de constater que la SNCF avait de nombreux outils pour gérer les crises et que de nombreuses procédures étaient mises en place.

Cependant, nous n’avons pas été totalement convaincu par les explications et nous pensons qu’il existe de très nombreux axes d’amélioration. En effet les dernières crises majeurs (ex : Tempête Egon du 12 janvier 2017) ont montré les limites de la cellule de crise : départ des trains en pleine tempête, mauvaise prise en charge des clients…

Nous allons proposer à la SNCF d’aborder à nouveau ce sujet lors d’une prochaine réunion “Regards Croisés” afin de refléchir plus profondément avec eux sur les améliorations qui pourraient être apportées.